Publié le

Quand le running devient un style de vie

vetement running

Commencer le running, c’est comme tout début- il y a cette période  d’enthousiasme et d’envie. Il y a  le progrès rapide au début. Et puis après:

  • au lieu de se comparer avec soi même avant de commencer on commence à se comparer aux runners qu’on admire
  • on n’a plus l’impression de progresser
  • et puis arriver une période avec une mauvaise météo pendant 15 jours….

Attention danger! Dans la suite de cet article , je vous propsoe mes cinq astuces pour ne pas lâcher quand la relation amoureuse avec le running se transforme en une vieille histoire.

Après l’enthousiasme des premières semaines, si certaines circonstancier s’accumulent, on peut arrêter de courir et perdre ses proroges. Tout comme au bout de quelques semaines de régimes on s’aperçoit qu’on a fait pas mal d’écarts et l’effet yoyo poste régime s’installe… Pour éviter cela, il faut s ‘auto-surveiller.

Astuce #1 pour que le running devient un style de vie -avoir un plan de sorties et s’y tenir

Décidez combien de sorties vous allez faire, quels jours de la semaine et à quelle heure. Faites un planning- dans voter agenda électronique, dans votre application de running ou sur le frigo, peu importe. L’important c’est de prendre des décision et de les annoncer haut et fort pour s’y tenir.

Par exemple j’ai un objectif de faire quatre sorties par semaine. En ce moment, lorsque je sors courir dehors il fait nuit et il comment à faire un peu froid. Je n’ai pas envie d’y aller du tout lorsque je suis sous ma couette.

Par contre, comme j’ai mis le réveil et que je n’ai aps envie de réveiller mon chéri, j’ai les yeux ouvert cinq minutes avant que cela sonne et j’y vais sans trop réfléchir- au départ juste pour couper le réveil. Et puis… comme je suis levée de toute manière.. autant m’habiller et enfiler mes chaussures de running 😉

Astuce #2 pour que le running devient un style de vie -accepter que tout le monde n’est pas coureur et c’est pas un problème

femme courir seule
Tout le monde n’est pas coureurs et c’est bien comme cela. Acceptez les différences. Vous n’avez pas besoin d’être admiré et encouragé par la planète entière pour persévérer!
Lorsque la météo n’est pas au top, que la période de l’année des maillots de bain est passée vous allez entendre des commentaires. les gens ne comprennent pas toujours pourquoi vous faites cela. Comment ne pas prendre deux kilos peut avoir une telle importance?
Comment leur expliquer qu’on en court pas pour juste pour mettre du 36. Comment leur expliquer que oui, me^me sous la pluie et quand il fait froid cela fait du bien?
Tout le monde n’est pas coureur et ‘est bien comme ça. A chacun ses plaisirs et sa manière de se défouler. Acceptez l’incompréhension des gens et ne les forcez pas d’avoir les mêmes valeurs que vous.
De la même manière, ne leur demande pas de vous admirer ou de comprendre. Vous ne courez pas pour être admirée. Vous courez pour vous!

Astuce #3 pour que le running devient un style de vie -les deux premiers km sont souvent durs

Comme je vous disais en ce moment c’est dur de sortir dehors pour courir parce qu’il fait nuit, et j’ai l’impression d’être un renne de père Noël avec ma frontale sur la tête. Il fait froid, il fait sombre, je peux même parfois avoir peur d’être une femme qui court seule.

Quand je sors les deux premiers kilomètres peuvent être assez pénibles. Et puis, je regarde le ciel s’éclaircir, j’écoute ma musique. Je crois les mêmes personnes qui promènent leurs chiens et les même coureurs matinaux à chaque sortie. Au fur et à mesure des foulées qui avancent je me transforme d’une personne semi endormie et de mauvaise humeur et une personne qui est finalement très contente qu’une nouvelle journée commence et qui trouve que le monde est très bien comme il est…

Au final, je n’ai jamais regretté une sortie matinale.

Astuce #4 pour que le running devient un style de vie -quand il pleut on est encore plus fier

Celle ci est bonne. S’il pleut c’est comme si on avait fait un effort deux fois plus important. Alors qu’en réalité, la pluie cela fait souvent du bien au coureur, on se sent rafraîchit et c’est agréable de sentir les gouttes ( à condition d’avoir une casquette pour protéger ses yeux).

Astuce #5 pour que le running devient un style de vie -pas envie d’y aller? rappelez vous pourquoi vous avez commencé!

Et si vous loupez quelques sorties cela devient encore plus difficile de se remotiver. A ce moment, je vous conseiller de vous rappeler pourquoi vous avez commencé à courir au début- sédentarité, kilos qui s’accumulent, dépression… Vous allez voir tout d’un coup ce que le running vous a apporté et vous allez vous rappeler que la performance, la vitesse, le chrono, la VMA et tout le reste c’est finalement secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *