Préparer sa première course chronométrée

Préparer sa première course chronométrée

Faire une première course chronométrée après 35 ans est moins « hors norme » que ce que vous pouvez penser. En fait il y a pas mal de coureurs qui découvrent le running assez tardivement dans leur vie (comme moi). Avoir plus de trente ans ne devrait pas vous empêcher de passer le cap et oser faire une course chronométrée. Ceci dit, il est bien sûr recommandé de:

  • se fixer des objectifs raisonnables par rapport à votre âge et à votre conditions physique – ou autrement dit oser dire à vos enfants que vous n’allez probablement pas rapporter de médaille….
  • s’entrainer pour pouvoir réussir le défi lancé et éviter la déception
  • demander l’avis de votre médecin. De toute manière un certificat médical est toujours demandé pour s’inscrire à une course à pied
  • Faire une course chronométrée est un excellent moyen de faire quelque chose pour la première fois- on fait si peu de premières fois passé trente ans. Se mettre en dehors de sa zone de confort est une façon de maintenir le tonus de son corps et de son esprit à mon avis.
    Dans la suite de cet article, je voudrais vous raconter comment j’ai préparé ma première course chronométrée.

    Préparer sa première course chronométrée – le choix de la distance

    Avant de vous inscrire vous devez choisir la distance de votre course chronométrée. Le plus souvent les courses sont de 5km 10km 21km ou 42km. Personne se lance avec un semi ou un marathon. Ce n’est pas sérieux car l’effort engagé est trop important et la distance assez longue. Dons pour une première course vous avez le choix entre 5km ou 10km.

    Personnellement j’ai choisi le 10km. Pourquoi? Voici mes deux critères:

  • 5km est une distance très courte pour de nombreux coureurs. J’avais peur d’être parmi de très bons coureurs qui cherchent à faire un temps court pour cette distance. Je me sens plus à l’aise sur une distance plus longue sur une vitesse plus lente
  • je cours 10km très régulièrement, quasi toutes les semaines. J’étais sûre pouvoir traverser la ligne d’arriver sans difficulté particulière à mon rythme de « zen running« 
  • Préparer sa première course chronométrée – quel objectif se fixer?

    Le zen running c’est bien, mais dans le cadre d’une course chronométré cela ne marche pas. Toute l’idée de courir dans une course chronométrée est d’essayer de se surpasser entrainé par les autres. Je savais donc que j’allais sans doute forcer un peu.

    Il faut cependant se donner des objectifs réalistes et éviter de forcer de trop pour éviter les blessures.

    Je cours sans montre donc je regarde très grossièrement sur internet la distance de mon parcours et je chronomètre approximativement mon heure de départ et mon heure d’arrivée. Je savais que ma vitesse de zen running est de 1h05 environ pour 10km.

    Pour le jour J de la course chronométrée je me suis donné comme objectif de courir en moins d’une heure. Ce qui s’est passé? Ne connaissant pas le parcours et partie sans montre GPS, je me suis laissé entrainer par le groupe. J’ai fait la course chronométré en 53 minutes. J’étais fière de moi. Mais j’ai eu aussi des moments difficile en particulier au début de la course avec quelques moments où j’avais juste envie d’arrêter. Vers le 8ème km j’avais aussi envie de vomir, parce que j’avais forcé un peu trop.

    Sur la photo j’ai l’air en forme- c’est parce que je n’ai pas forcé à l’arrivé 😉

    Donc mon conseil est de:

  • si possible essayer le parcours en entrainement pour savoir à quoi vous attendre
  • sinon au moins avoir une montre de running pour surveiller l’allure et la distance parcouru et gérer votre effort mieux que moi!
  • Préparer sa première course chronométrée – le jour avant et le jour de la course

    Quand on fait une première course chronométrée on se pose plein de question et on a l’impression d’être un élève de CP avant le premier jour d’école. Je vous conseille de :

  • retirer votre dossard en avance et avoir des épingles de nourrice pour l’accrocher
  • savoir comment vous allez vous rendre au lieu de départ , où vous llez vous garer s’il faut y aller en voiture et cobien de temps il vous faut
  • vous renseigner sur les services disponibles sur place ( consignes, vestiaires, douches…
  • Pour l’alimentation, une course de 10km n’implique pas d’exigences particulières. Personnelleemnt j’ai essayé d’éviter tout ce qui peut irriter mon ventre la veille et le matin avant la course ou plus précisément- café, produits laitiers, fibres… J’ai aussi essayé de me coucher de bonne heure et d’éviter l’alcoohol la veille de la course.

    Les catégories de la course à pied et comment dans deux ans je ne serai plus senior…

    Quelques autres remmarques pour les runners de plus de trente ans qui pourraient vous toucher. Personnellement j’ai été très étonnée de voir que je n’ai plus que deux ans devant moi dans la catégorie senior et à l’âge de 38 ans je passerais dans la catégorie vétéran1. Tout d’un coup je me suis sentie partie pour la maison de retraite. Mais après réfléxion, je me suis dit que c’est une manière de faire des catégories mieux adaptée pour les sportifs de haut niveau. Une fois sur la ligne de départ je vous assure je n’étais pas du tout la seule « mamie » au départ!

    Alors n’hésitez pas à vous lancer si vous avez une envie de faire une course chronométrée. mais fixez vous des objectifs réalistes et faites attention aux signaux que vous donne votre corps. Il est votre meilleur allié!

    Auteur : Mima

    Bonjour! Je m’appelle Mima et ceci est mon blog. Ici je vous raconte comment j’ai découvert le running après 30 ans. Cette découverte m’a amené à imaginer un nouveau moi plus zen et plus épanouie. Je vis enfin aujourd’hui et maintenant!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *