Publié le

Tu n’en as jamais marre de courir?

marre de courir

On me demande parfois comment j’arrive à tenir la distance, à continuer à courir plusieurs fois par semaine, me^me en hiver, même en été, même quand le temps est pluvieux. On me demande si j’en ai marre parfois.
En fait, nous avons tous nos routines. Suivre nos routine nous rassure, nous calme, nous fait du bien. Et courir c’est ma routine. Donc quand à la fin de la semaine je regarde mon appli et elle me dit que j’ai fait mes 40km je me sens rassurée. Tout va bien. Quand cela fait trois jours que je ne suis pas allée courir, je me sens anxieuse.

Pour certaines personnes la routine sera de regarder une série. Pour d’autres d’aller acheter un habit. Pour d’autres de sortir au cinéma. Moi, je cours. Et quand je cours tout va bien.

Un coureur régulier médite en courant (sauf s’il fait du fractionné, ou si c’est un blabla run)

comment trouver du temps pour courir
Courir c’est méditer c’est voir des choses que l’on n’aurait pas pu voir autrement c’est écouter les oiseaux

On ne court jamais sans rien faire d’autres. Pour moi, courir c’est bien souvent une séance de méditation. Je ne cours jamais pour battre mon chrono ( sauf si c’est une course chronométrée bien sûr). Je cours pour écouter ma musique. Je cours pour écouter les oiseaux tôt le matin ( les oiseaux chantent pour les coureurs car tous les autres dorment à cette heure ci, après ils ne chantent plus je ne sais pas pourquoi). Je cours pour voir une lumière, un coucher de soleil, un arc en ciel- avec un peu d’endorphines en sus c’est toujours une expérience transcendante. Je cours pour réfléchir. Je cours pour ne plus être en colère. Je cours pour me dire que ce n’est pas grave, ça va aller. Avec toutes ces raisons de courir, je ne vois pas comment je peux en avoir marre, et par quoi je pourrais remplacer ces moments.

Un coureur régulier ne court pas pour maigrir, ni pour atteindre tant de minutes pour telle distance

courir contre le stress
Commencer un régime sans gluten implique des changements importants. Alors pourquoi pas essayer d’assainir votre style de vie de manière globale

Si vous n’êtes pas un coureur vous n’avez peut être pas réalisé cela.  Quand on commence à courir on peut commencer pour combattre l’anxiété ou pour maigrir, ou pour se débarrasser d’une dépendance. En effet, le running peut aider pour tout cela.

En revanche un coureur régulier ne court pas pour un objectif donné. En tout cas pas pour maigrir, ni pour avoir de belles marques de bronzage de short et débardeur, avec une bande sur le bras pour le portable.

Non, on court parce qu’on en a besoin pour être bien dans nos têtes et dans nos corps. C’est une routine vitale comme le café, le petit déjeuner. Vous allez l’appeler une autre dépendance. Peut être. On parle bien de running addicts…

Les gens promènent meurs chiens. Moi je promène mon corps et mon esprit

C’est cela ma conclusion. Le matin lors de mon footing, les seules personnes que je vois promènent des chiens ou courent aussi.

On promène un chien parce qu’il en a besoin.

Moi aussi j’en ai besoin. J’ai essayé la vie sédentaire, et elle me déprime. Du coup je promène mon corps et mon esprit en courant.

Merci de lire ce blog et à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *