J’ai découvert le trail ou le running dans la nature

trail running

Cet été, j’ai eu la chance de découvrir le trail running dans la nature sur un chemin de randonnée pédestre.

Le trail offre de nouveaux plaisirs et j’ai été vite séduite par l’activité. En même temps ma première impression état aussi d’une activité avec un peu plus de risque et de précautions à prendre.

Je m’explique:

Le trail offre une combinaison du plaisir du running et de la randonnée dans les grands paysages

trail nature
Le trail, c’est la pratique de running en dehors des routes- dans la nature, sur les chemins de randonnée. Séduisante et agréable, cette activité me paraît aussi un peu plus risquée.

Un seul mot pour décrire la sensation du trail running- enivrant. C’est une façon formidable de profiter des grands paysages, complémentaire avec l’idée de découvrir de nouveaux endroits pendant les vacances grâce au running.

On est dans la nature est souvent seul avec elle ou dans un petit groupe. Les avantages sont les mêmes que ceux de la randonnées… mais en randonnée parfois on peut s’ennuyer un peu, songer à méditer. Dans le trail, le paysage défile plus vite et on a véritablement l’impression de vivre une aventure dans un monde féerique.

Se donner des objectifs différents de temps et de distance pour le trail running que pour le running en ville

le trail pour découvrir des paysages
Le trail permet de découvrir des paysages magnifiques d’une manière unique

Quand on court en dehors des routes, il faut savoir qu’il est inutile de vous donner les mêmes objectifs en matière de vitesse et d’allure. Les dénivelés sont plus importants, et le support est plus difficile. Il faut vraiment regarder où on pose les pieds:

  • pour éviter de se tordre une cheville en posant le pied sur un caillou ou dans un trou
  • pour éviter de tomber dans un ravin
  • mais aussi pour éviter de marcher sur un animal- et oui, j’ai déjà entendu des histoires de coureurs qui ont donné un coup de pied dans un serpent…

Donc vraiment, en trail on court moins vite et c’est normal. Souvent, il est indispensable de partir avec quelqu’un. de nombreux endroits dans la nature ne sont pas desservi par les réseaux mobiles, et s’il vous arrive quelque chose, il peut s’avérer impossible de téléphoner. D’où l’importance d’être à deux ou plusieurs.

Le trail running impose plus d’équipement

Moi, j’ai fait mes premiers trails de manière un peu improvisée: sans préparation et sans équipements spécifique. C’était pour remplacer mon run habituel du matin.  Mais j’avais quand même pris quelques précautions:

  • j’avais bien sûr mon téléphone avec mois, juste pour découvrir que celui ci ne marchait pas
  • je ne courais pas plus qu’une heure, peu importa la distance
  • je courais sur le chemin d’une rando qu’on avait fait en famille ET j’avais prévenu tout le monde quel chemin j’allais prendre. Comme cela il savaient comment me trouver en cas de besoin.

Les chaussures adaptées pour le trail sont indispensables et permettent de profiter d’une chaussure suffisamment légère pour le running mais à la fois suffisamment protectrice qui assure une adhérence suffisante sur tout terrain et évite de glisser.

Un porte bidon et des bidons, de quoi porteur quelque chose à grignoter et un coupe vent léger et imperméable paraissent être indispensables.

Sans doute les pros du trails vous conseilleront avec beaucoup plus de précision et de détails tous les équipements nécessaire. Moi, ma découvre du trail running a été brève pour pouvoir donner des conseils. Mais une chose est sûre- dès que l’opportunité se présente, je ferais une nouvelle sortie de trail running avec le plus grand plaisir!

 

 

 

 

Auteur : Mima

Bonjour! Je m’appelle Mima et ceci est mon blog. Ici je vous raconte comment j’ai découvert le running après 30 ans. Cette découverte m’a amené à imaginer un nouveau moi plus zen et plus épanouie. Je vis enfin aujourd’hui et maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *